V O Y A G E R...


Vous aimez voyager ? Personnellement j'adore, et j'ai pensé offrir ces pages à tous ceux et celles qui partagent ma passion.

J'y présente nos carnets de route qui nous ont menés aux 4 coins de l'Europe et de l'Amérique du Nord, illustrés de milliers de photos.

Le camping-car étant devenu notre moyen privilégié de déplacement, au point d'en avoir maintenant un de chaque côté de l'Atlantique, je consacre aussi plusieurs pages à cette "machine à voyager", source inépuisable de bricolages et d'aménagements créatifs.


Bon voyage !

Jean-Paul et Monique MOUREZ

En passant
                  un gué sur la piste de Tinghir à Imilchil (Maroc)
En passant un gué sur la piste de Tinghir à Imilchil (Maroc) (maintenant goudronnée !)

Le Maroc ayant ces dernières années polarisé nos hivers (si l'on peut dire !), je vous propose d'y voyager dans le temps en parcourant les journaux et récits de voyages de quelques illustres devanciers, sur les traces desquels je vous invite à découvrir le pays des Sultans via le site Vieux Maroc. Cette page, en constant développement, s'enrichira au fil de mes découvertes.

À visiter aussi : quelques pages de la Normandie de mon enfance, dans lesquels j'ai rassemblé quelques souvenirs folkloriques et familiaux : tableaux et photos, contes et chansons en patois normand, histoire locale, etc.

Enfin j'ai le plaisir de mettre à disposition des curieux une traduction française de Man & Nature, de George Perkins MARSH (version .pdf ou version .epub) dont j'ai découvert la
pensée avant-gardiste quant à la conservation de la planète. Son style assez enchevêtré, ses phrases interminables pleines d’incises et de renvoi demandent une attention et un long déchiffrage mot à mot pour saisir le déroulement d’une pensée riche et nuancée. Je dois compter aussi avec un vocabulaire qui, s’agissant d’exposé de données scientifiques et surtout expérimentales, a beaucoup évolué. Mais ses intuitions, ses mises en relation sont presque toujours pertinentes et constituent pour moi une belle initiation à la pensée conservationniste. Toujours bien présente en Nord Amérique, elle a enfanté ou rejoint sa version contemporaine, l’écologie militante. Exposé précis et détaillé, exemples nombreux et circonstanciés, hypothèses et déductions se succèdent au fil des pages, à propos de la forêt, des eaux, des sables, etc.




En été 1973
                  camping-car de fortune sous la pluie des Maritimes...
Sur la plage de Black River, près de Saint John (Nouveau-Brunswick)
la Renault 16 remplace avantageusement la tente sous la pluie !

Premières balades

Il existe mille et une façons de voyager. Ayant commencé comme tant d'autres par les voyages en auto-stop dans les années 70 (Espagne, Maroc) nous avons poursuivi par le camping sous la tente (ou dans la voiture !) avec tous ses aléas climatiques comme lors de notre premier tour du Québec en Coccinelle VW en 1971, puis lors d'un grand tour du Mexique en Renault 16 durant l'été 1974 (Photos sur Google Photos).

Plus près de nous, ce sont les côtes du Maine (Est des U.S.A.) et des Provinces Maritimes (Est du Canada) que nous parcourons en 1973, puis la Nouvelle Écosse en 1984, la Vallée de la Loire en France en 1975, etc.

C'est seulement en 1988 que nous découvrons le camping-car (motor home, comme on dit aux USA ou VR = véhicule récréatif au Québec) à l'occasion d'une année sabbatique familiale consacrée à un tour d'Europe. Cette fois-ci, nous choisissons soigneusement le véhicule ad hoc, un Pilote 470 qui parcourra un peu plus de 53 000 km en 365 jours.


Année sabbatique 1988-89 en Europe

Printemps 1988 : Préparation du voyage
Été 1988 : Automne/hiver 1988-89 : Printemps 1989 : Été 1989 :

Le quatuor - presque - prêt au départ...
À Annecy, au départ de notre grand périple européen,
les 4 mousquetaires et leur Pilote 470


Pour une première expérience, les choix de notre moyen de déplacement et du véhicule précis furent assez heureux.

Quant à notre périple, ce fut probablement la plus belle année de ma vie. Nous dûmes pourtant nous séparer - avec regrets - de ce premier camping-car et rentrer au travail au Québec.

Nous l'ignorions alors, mais nous n'avions fait que suivre à une échelle beaucoup plus modeste l'exemple de Christian et Marie-France des Palières partis dès 1978 en Inde et au Népal avec leurs quatre enfants à bord de leur «Nainbus». Voir le récit de leur périple : Quatre enfants et un rêve, paru en 1984.

Quant à moi, j'avais mordu pour de bon dans la vie de nomade.

Aussi, dès l'hiver 90, nous louions à Montréal un « motorisé Classe C » équivalent à notre Pilote européen et descendions en Floride pour passer avec nos 2 enfants une douzaine de jours au soleil. Malgré quelques déboires dus au mauvais état du véhicule mal préparé au sortir de son remisage hivernal, je replongeais avec délices dans cette vie nomade. (1990-12 Floride)

Une fois le virus attrapé, je n'ai eu de cesse d'acquérir un autre véhicule que je voulais plus discret, plus compact tout en offrant davantage d'autonomie et d'efficacité. En cherchant un peu lors d'un tour de France en 1991, nous avons trouvé la perle rare sous la forme de l"'Aigle", un fourgon luxueusement aménagé par ELSi, une petite compagnie de construction nautique bretonne qui a depuis disparu. Construit en 1983, il n'avait que 28 000 km et était en excellente condition. Son âge en avait cependant fait beaucoup baisser la valeur marchande et la décision fut vite prise : je tenais là le véhicule rêvé pour de futures escapades en Europe.

Celles-ci ont été nombreuses. Je les présente ci-dessous.




Mon Aigle


Si vous partagez notre passion du voyage en camping-car, vous trouverez également sur ce site une documentation assez complète sur l'Aigle : Cette "machine à voyager" a été une source inépuisable de bricolages, d'aménagements créatifs et de rêve...
Nous nous en sommes séparés avec regrets en 2005, mais assurés qu'il fera le bonheur de ses nouveaux jeunes propriétaires.


À Lyon. l'Aigle prêt au départ pour une nouvelle balade européenne...



Virées avec mon Aigle

J'aime tenir un carnet de bord illustré de nos déplacements. Son écriture quotidienne me permet de fixer un peu l'émotion de la découverte et l'image qui en restera lorsque nous évoquerons nos souvenirs de retour au foyer. Au fur et à mesure de leur mise au propre, ces textes sans prétention seront accessibles sur ce site, accompagnés de quelques photos, cartes postales et vidéogrammes tournés sur le vif :
Sous les
                    palmiers de Djerba (Tunisie) avec l'Aigle en 1997
Sur une piste le long de la mer à Djerba (Tunisie)

  • Janvier à juillet 1997 : Deuxième sabbatique en Europe
  • Printemps 97 :
  • Été 2002 : Irlande

  • Été 2003 : La France en diagonales, d'Annecy à Brest

  • Janvier à mars 2005 : Espagne et Maroc :















  • La suite... avec l'EXSIS

    Le besoin

    Après 15 ans de bons et loyaux services, notre Aigle continuait de nous donner de grandes satisfactions et aurait pu nous mener encore au bout du monde ! Mais avec la retraite arrivée en juillet 2004, nous prévoyions passer beaucoup plus de temps sur les rives européennes de l'Atlantique, en vivant des périodes prolongées à bord. D'où le besoin de plus d'espace, mais aussi d'un confort plus douillet. Il a donc fallu chercher un remplaçant à l'irremplaçable...
    L'Exsis devant le phare d'In Diab (Casablanca)
    Exsis devant le phare d'In Diab (Casablanca) lors de son premier voyage au Maroc


    La démarche

    La fréquentation de trois forums français consacrés au camping-car m'avait fait comprendre qu'un tel choix serait difficile.

    Je me suis d'abord tourné vers l'hypothèse de l’auto-construction, pensant pouvoir répéter en France l'opération réalisée au Québec avec le Guépard en 2000 (voir ci-dessous). Hélas l'absence d'un atelier équipé selon mes exigences, et la jungle des normes françaises de construction (AFNOR, DDRE, etc.) m'ont vite fait réaliser que je me lançais dans une aventure longue, aléatoire et source potentielle d'ulcères...

    Je considérais alors de confier les plans mûrement réfléchis de notre fourgon idéal à un aménageur professionnel : las, les coûts, les délais et la difficulté de prévoir le résultat s'avéraient beaucoup plus importants que ce que j'étais prêt à supporter.

    Acheter un fourgon fabriqué en série par l'une des nombreuses compagnies présentes sur le marché ? Le coût était plus raisonnable, la rapidité de livraison plus grande pour ne pas dire immédiate, et l'on voyait aussitôt les avantages et inconvénients du produit. Recherche sur le net, discussion avec des collègues partageant la même passion, visite des concessionnaires Adria, Possl, Font-Vendôme, Westphalia, Weinsberg, Camperêve, Moncayo, Swift... Nous nous rendîmes bientôt compte que nous ne retrouverions jamais dans les fourgons contemporains l'espace et les possibilités d'aménagement offerts par la caisse du VW LT ancien modèle. Dans tous, l'espace nous semblait exigu, même dans ceux construits sur un châssis long (5,60 m pour le Fiat Ducato, 5,77 m pour le Mercedes Sprinter).

    Exsis au bout de la
                    route à Mhamid
    Au bout de la route, à Mahmid (Vallée du Draa, Maroc)

    Le choix

    Fallait-il renoncer ? Le hasard allait apporter la solution en nous faisant découvrir sur le stationnement d'un concessionnaire lyonnais l'Exsis de Hymer : le look d'un mini-intégral, les dimensions extérieures d'un fourgon moyen (longueur = 5,35 m, largeur 2,05 m) mais le volume intérieur et la charge utile d'un grand profilé grâce à la hauteur importante (3,05 m). L'excellente isolation et le chauffage au-dessus de tout reproche convenaient à nos longs séjours hivernaux, et le généreux (2,05 x 1,60 m) couchage haut - donc toujours fait - répondait à notre désir de confort.

    Appréciation

    Après 6 mois de vie continue à son bord, nous avons apprécié son grand confort général (sensation d'espace, nombreux rangements, netteté des lignes et sobriété du décor). Le frigo de 97 litres nous a paru suffisant (mais l'AES aurait été un +...), tout comme le réchaud à 2 feux (mais pourquoi le livrer sans allumage piezzo ?). L'aération limitée de la cabine de douche a été améliorée par la pose d'un grand lanterneau motorisé (Fantastic Fan américain), et nous n'avons jamais souffert du froid grâce aux 5 bouches d'air chaud pulsé réparties autour de la cabine. Éclairage diurne superbe en partie grâce au grand panneau de toit, et ambiance nocturne lumineuse grâce aux trois longues rampes fluo, complétées de plusieurs spots halogènes (tous remplacés par la suite par des DEL).


    Dans la vallée des Mille Casbah, près de
                  Tinerhir
    Dans la vallée des Mille Casbahs, Exsis entre Boumalne-Dades et Tinghrir, Maroc

    Seules réserves au niveau de l'autonomie : les 100 litres d'eau propre exigent une utilisation un peu parcimonieuse de la douche, et les provisions limitées de gaz (2 x 13 kg) suggèrent elles aussi d'éteindre chauffage et boiler lorsque non utilisés. Pour les informations techniques et l'équipement, consulter la brochure.

    La conduite lors des 22 000 premiers kilomètres s'est avérée des plus agréables : excellente tenue de route sans guère de sensibilité au vent latéral (malgré la hauteur !), freinage puissant et stable, boîte de vitesse souple et bien étagée, consommation raisonnable (entre 9,6 et 11,7 litres de gasoil aux 100 km). Les 127 chevaux du 2,8 l JTD ont été «libérés» grâce à une optimisation de l'injection électronique (Racing Development à Aubagne) qui a sensiblement augmenté le couple à bas régime tout en diminuant légèrement la consommation. Dorénavant les côtes se grimpent sans effort et les accélérations sont franches. Je trouve seulement le niveau de bruit (moteur et surtout roulage) un peu trop élevé, surtout comparé au V8 de mon Ford Econoline canadien...

    Bien sûr, ceux qui me connaissent se doutent que les idées d'améliorations et de petits aménagements ne peuvent manquer ! Au fur et à mesure de leur réalisation, je les présenterai sur ce site, et serai heureux d'en discuter avec les intéressés.Voici en particulier une description des améliorations effectuées sur le système électrique devenu largement obsolète depuis les années 2006, date de construction de l'Exsis.


    Virées avec l'EXSIS

    EN CHANTIER JUSQU'À FÉVRIER 2019 : ITALIE DU SUD

    Photos de la page sur Google Photo
    Photos de la page sur Google Photo
    Photos de la page sur Google Photo
    Photos de la page sur Google Photo
    Photos de la page sur Google Photo
    Photos de la page sur Google Photo
    Photos de la page sur Google Photo
    Photos de la page sur Google Photo
    Photos de la page sur Google Photo












    C'est alors qu'éclate la pandémie de Covid 19 en Espagne puis en France; rapatriement d'urgence au Canada qu'il nous sera impossible de quitter sans des formalités administratives et sanitaires compliquées... Pour les mois subséquents je devrai me contenter de virées à l'intérieur des limites du pays, heureusement vaste ! Le ProMaster dont je continue la mise au point m'a donc mené à l'automne 2020 dans l'Ouest canadien et les Rocheuses dont je me languissais, puis dans l'est québecois au printemps et à l'été, et jusqu'à l'Île du Prince Édouard et au Cabot Trail (Cap Breton) à l'automne 2021. Voir ci-dessous dans la section ProMaster.

    En décembre 2021 près trois doses de vaccin on peut enfin embarquer dans l'avion sans trop de limitations. Je reprends mes séjours hivernaux en Méditerranée...


    Mon Guépard


    Pour découvrir un peu plus le continent américain sur lequel nous vivons depuis 1972, j'avais songé à importer l'Aigle au Québec. Les coûts importants et les aléas de l'entretien du porteur - le VW LT n'étant pas distribué au Canada et les pièces mécaniques de plus en plus difficiles à se procurer - m'ont fait renoncer à ce projet.


    Guépard dans
                  la cour à Outremont
    Dans la cour arrière à Outremont (Québec)


    J'ai donc acquis à l'automne 1998 un fourgon Ford Econoline XLT 1992 (version mini-bus) puis entrepris son aménagement en véhicule de loisir pour le compléter en 2000. Ce «Guépard» américain sera aussi bien, sinon mieux équipé que l'Aigle européen.

    Sur la page qui lui est consacrée, on peut consulter ses plans commentés, suivre quelques étapes de sa construction et parcourir le manuel qui en décrit le fonctionnement détaillé. Une fiche technique en résume les caractéristiques alors peu communes de ce côté-ci de l'Atlantique.



    Le Guépard et son toit très rehaussé carractéristique
    Guépard et son toit très rehaussé caractéristique



    Virées avec le Guépard

    Monique pique-nique en entrant dans les
                    Rocheuses
    Lunch en entrant dans les Rocheuses (Alberta)

    Bivouac dans la Prairie à Fort Walsh (Saskatchewan)
    Bivouac dans la Prairie à Fort Walsh (Saskatchewan)

    Parc du Mont-Tremblant, Guepard au camping La
                  Ménagerie
    Parc du Mont-Tremblant, camping La Ménagerie (Québec)

  • Automne 2001 : Parcs du Bic et de la Gaspésie

  • Automne 2003 : Balade en Mauricie (Québec)

  • Automne 2003 : Parc du Mont-Tremblant (Québec)

  • Été 2004 : Rocheuses, Yukon (Canada) et Alaska (USA)
  • 1. Traversée du Canada, de Montréal à Calgary -2. Dans les Rocheuses, de Calgary au Lake Louise -3. Dans les Rocheuses, du Lake Louise à Wilcox Creek

  • 4. Dans les Rocheuses, de Wilcox Creek à Jasper - 5. En Colombie Britannique, de Jasper à Watson Lake

  • 6. Au Yukon, de Watson Lake à Dawson City - 7. Au Yukon, Dawson City et la "Top of the World" Hwy - 8. En ALASKA, de la frontière canadienne à Valdez

  • 9. En ALASKA : Valdez et croisière dans le Prince Edward Sound - 10. En ALASKA : de Valdez à Seward - 11. En ALASKA : de Seward et Kenai Peninsula - 12. En ALASKA : d'Anchorage et Denali National Park

  • 13. En ALASKA : de Fairbank à Haines Junction- 14. En ALASKA : puis au YUKON : de Haines à Whitehorse - 15. Au CANADA : de Whitehorse à Montréal

  • Bivouac
            devant la baie de Haines (Alaska)
    Alaska : bivouac devant la baie de Haines

  • Été 2005 : Gaspésie (Québec)

  • Été 2005 : Mont-Tremblant (Québec)

  • Été 2005 : Estrie (Québec)

  • Été 2006 : Basse Côte Nord et Minganie (Québec)

  • Été 2013 : Côte Charlevoix (Québec)

  • Automne 2014 : Sud-ouest USA (sans camping-car, mais en VW Passat)
  • Bien que son moteur et sa transmission eussent été changés à 300 000 km, les outrages du temps et la rouille ont finalement eu raison de la caisse de notre véhicule. Je l'avais utilisé quotidiennement jusqu'en 2005 pour aller travailler et ensuite comme véhicule principal jusqu'en 2014. Son aménagement était pourtant resté impeccable. Il a fait le bonheur de deux jeunes voyageurs avides de se diriger vers l'ouest canadien et américain dans le cadre d'une année sabbatique, avec l'intention de retaper la carrosserie... Nous l'avons vu partir avec des sentiments mêlés, heureux de nous débarrasser d'une source trop fréquente de soucis - et de séjours au garage ! - mais regrettant son confort et son aménagement parfaitement fonctionnel pour nos besoins.

    Ma grande consolation a été que son départ laissait place à un autre projet d'autoconstruction plus ambitieux et répondant encore mieux à mes attentes actuelles face à ce que doit être pour moi un véhicule de loisir. Ce sera la nouvelle aventure du Ram ProMaster...




    Mon RAM ProMaster



    Un voyage éclair d'une dizaine de jours dans le Sud-Ouest américain à l'automne 2014 (après la vente du Guépard) m'a rappelé que notre vaste continent méritait bien plus que les quelques parcours déjà entrepris, si gratifiants aient-ils été. Mais pour cela je souhaitais me rééquiper d'un véhicule discret (« stealth camper »), plus économique que les gros V8 US, moins haut et plus long que le Ford Econoline (le lit haut présente plusieurs inconvénients en vieillissant...), tout en bénéficiant des nouveautés de la technologie automobile. Un fourgon standard de conception récente me semblait tout indiqué.

    Promaster dans la cour-600
    Mon ProMaster à son arrivée dans la cour en mai 2015
    Le Sprinter Mercedes importé depuis plusieurs années répondait assez bien à nos critères, mais restait coûteux à l'achat et surtout en entretien. D'autre part sa caisse étroite et haute me semblait moins favorable à la conversion en camper que le Ducato.

    Or Chrysler, suite à sa fusion avec Fiat, a commencé à monter au Mexique une version américaine du Ducato : caisse identique livrable en 3 empattements, 4 longueurs et 2 hauteurs, motorisation essence ou diésel, suspension et charge utile renforcées. Le Ducato m'est familier, j'apprécie sa traction avant, sa tenue de route, son freinage et son confort. J'aime moins le niveau de bruit des versions diésel disponibles en Europe. Mais un bref essai du Promaster à Montréal m'a vite convaincu de la souplesse et de la puissance (280 ch) de son V6 essence Pentastar, de l'agrément de sa transmission automatique à 6 vitesses, le tout dans une discrétion sonore tout à fait inconnue en Europe. C'était bien la base qu'il me fallait.

    Le projet d'auto-construction
    • Les choix initiaux : choix du porteur (essence vs diesel, traction vs. propulsion, proportions et volume intérieur)
    • Orientations de l'aménagement (autonomie, discrétion, confort, rendement énergétique)
    • Les plans (jour/nuit, réseau électrique, eau et chauffage)

    La réalisation
    • Les maquettes
    • L'isolation : murs, toit, sol
    • Le mobilier : banquettes-lit, cloisons, placards hauts
    • L'électricité
    • Eau fraiche et eaux grises
    • le chauffage et chauffe-eau
    • Le cabinet de toilette
    • le bloc cuisine
    • etc.


    Virées avec le ProMaster

  • Déc. 2015 - janv. 2016 : Californie avec Mathieu


  • Photos sur Google Photos
    Photos sur Google Photos
    Photos sur Google Photos
    Photos sur Google Photos
    Photos sur Google Photos
    Photos sur Google Photos
  • Août 2017 : Labrador Highway


  • Photos sur Google Photos
  • Juin 2018 : Vermont (Shelburne Museum)


  • Photos sur Google Photos
  • Août 2018 : Séjour en Gaspésie

  • Sept. 2018 : Nouvelle-Angleterre
  • Photos sur Google Photos
  • Août 2019 : Baie-James avec Hermione
  • Photos sur Google Photos
  • Juin 2020 : Route 138 vers la Gaspésie

  • Septembre 2020 : Canada Ouest en solo


  • Photos sur Google Photos
    Photos sur Google Photos
    Photos sur Google Photos
    Photos sur Google Photos
    Photos sur Google Photos









    Documents pratiques

    J'ai compilé ici pêle-mêle quelques documents de référence traitant du voyage en camping-car (V.R) :

    • une version annotée du Petit guide du camping-car du Camping-car club suisse, bourré de bons conseils

    • un volumineux article sur l'électricité 12 volts en camping-car jugé assez intéressant pour mériter la traduction de l'américain

    • un inventaire de la cambuse du Guépard, utile pour préparer une liste d'épicerie complète avant un grand départ

    • la composition de notre pharmacie voyage lors de notre année sabbatique sur la route avec nos deux enfants en 1988

    • une liste des "choses à faire" (et à ne pas oublier !) avant de quitter la maison

    • l'inévitable "check-list" des indispensables à ne pas laisser derrière soi, au cas où...



    Quelques liens...

    Sites Internet et récits de voyages

    Camping Car sur Internet Un des plus anciens sites francophones concernant le camping-car
    Aventures aux U.S.A. Traduit et adapté par nos soins du site original en anglais, un récit de voyage source d'inspiration pour une future descente dans le Sud-Ouest des U.S.A.
    Camping-car en liberté Probablement le site français le plus complet sur l'art de voyager et de vivre en camping-car par l'infatigable Alain GUILLARD : les voyages, les BTS (arrêt beau, tranquille et sûr), les véhicules et tous les problèmes connexes (et Dieu sait s'il y en a !). Une encyclopédie incontournable sur la question.
    Camping-car amateur Comme le disent ses auteurs : " Ce site est destiné à tous ceux qui désirent construire et aménager leur véhicule de loisir". Une documentation pratique, solide et sérieuse.
    Le site du Camping-car
    Annuaire des sites sur le Camping-Car

    Deux sites créés et gérés par Jean-Pierre Rossi, au service la communauté camping-cariste. Une foule de rubriques qui rejoindra les intérêts et les préoccupations des amateurs : bricolages et aménagements, voyages, questions techniques, bonnes adresses, etc..
    Les amis du WV LT
    Pour les amateurs de voyage en fourgons aménagés et plus particulièrement sur l'irremplaçable - hélas ! -  LT version 1 de Volkswagen. Un site intelligent, fort bien informé et rédigé, qui nous apporte à la fois des informations utiles sur ce type de véhicule et sur les voyages accomplis par son propriétaire André.



    Magasins d'accessoires

    Camping-World un des plus grands marchands de matériel et d'accessoires destinés au camping et aux motorisés (USA)
    RV Shop un autre extraordinaire catalogue de pièces et accessoires (USA)
    Narbonne Accessoires
    Pour consulter le catalogue en ligne (France)
    Destinea
    Des camping-cars et des accessoires....
    Mon-campincar.com
    Site web à bon prix
    Top-Accessoires
    Une autres site intéressant pour les accessoires


    Revues françaises

    Camping-car Magazine

    Le Monde du Camping-car   camping-car@editions-lariviere.fr      tél: +33 (0)1 42 72 84 08      fax: 01 42 72 70 21



    ©2022